Простатит и аденома простаты

Размещено:  Радикулит

Упражнения при аденоме простаты

Le nombre de Syriens bloqués le long de la frontière jordanienne est passé en un mois de 12.000 à 16.000, poussant des organisations humanitaires à venir en aide à ces réfugiés, a indiqué lundi le royaume hachémite.

"Près de 16.000 Syriens se trouvent actuellement dans des camps" sur la frontière orientale de la Jordanie", a affirmé à l'AFP le porte-parole du gouvernement Mohamed Momani. Le 9 décembre, la Jordanie avait qualifié de "très exagéré" le nombre de Syriens bloqués à ses frontières, estimé alors par l'Onu à 12.000 réfugiés.
Le Haut commissariat de l'Onu pour les réfugiés (HCR) ainsi que l'ONG Human Rights Watch (HRW) avaient appelé le royaume à accueillir ces réfugiés.

Selon M. Momani, les réfugiés qui arrivent de l'est et du nord de la Syrie bénéficient de l'assistance humanitaire de la Jordanie et des organisations humanitaires. Il a assuré que le royaume avait permis à ces organisations d'accéder à la "zone militaire" où se trouvent les réfugiés et où, jusqu'à début décembre, seul le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pouvait y accéder, selon des sources humanitaires.

Désormais, outre le CICR, l'Unicef, l'Organisation internationale pour les migrants (OIM) et le HCR peuvent apporter leurs aides aux 16.000 réfugiés, selon M. Momani. "La Jordanie encourage les organismes internationaux à fournir tout le soutien nécessaire", a-t-il ajouté, précisant qu'"actuellement, 75 employés d'ONG travaillent dans les camps sous la supervision du HCR".

Le porte-parole a en outre indiqué que les forces armées jordaniennes "portent un énorme fardeau" en coordonnant notamment l'acheminement de l'aide aux réfugié. "L'armée fournit aussi des soins et des secours d'urgence pour les cas critiques", a-t-il précisé. La Jordanie avance des "considérations sécuritaires" pour expliquer la lenteur de l'accueil des réfugiés. 
Seulement entre 50 et 100 réfugiés sont accueillis quotidiennement par la Jordanie, selon le porte-parole.
"La sécurité est la première des priorités pour le royaume. Cependant, nos frontières restent ouvertes", a martelé M. Momani, affirmant une nouvelle fois que son pays accueillait 1,4 million de Syriens, soit 20% de la population du royaume. Le HCR estime ce nombre à 600.000.

Durant les deux premières années du conflit syrien déclenché en 2011, 45 points de passage étaient ouverts sur les 378 km de frontière séparant la Jordanie et la Syrie. Aujourd'hui il n'y en a plus que deux et les réfugiés y passent au compte-goutte dans des no man's land désertiques, loin des infrastructures routières.

 

Retrouvez cet article ICI

Источник: http://fr.whatsupic.com/nouvelles-politiques-monde...